Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



L’automne.

10865027_835735366523708_467785325_n

L’automne.

Les arbres allongés,

Se sont parés,

De dorés,

Je suis charmée…

Hélas les feuilles vont tomber,

Et les dénuder…

Mais le printemps arrivera,

Et à nouveau les parera,

La nature est éternelle,

Et bien vite nous émerveille.

Claire.

.
 

Image de fin d’automne.

182389_230625097107604_1192116160_n

 

Automne

Dans le brouillard s’en vont un paysan cagneux
Et son boeuf lentement dans le brouillard d’automne
Qui cache les hameaux pauvres et vergogneux

Et s’en allant là-bas le paysan chantonne
Une chanson d’amour et d’infidélité
Qui parle d’une bague et d’un coeur que l’on brise

Oh! l’automne l’automne a fait mourir l’été
Dans le brouillard s’en vont deux silhouettes grises

Guillaume Apollinaire, Alcools, 1913

.
 

L’automne.

voir l'image en taille réelle

 

Dans le parc …

Dans le parc aux lointains voilés de brume, sous
Les grands arbres d’où tombe avec un bruit très doux
L’adieu des feuilles d’or parmi la solitude,
Sous le ciel pâlissant comme de lassitude,
Nous irons, si tu veux, jusqu’au soir, à pas lents,
Bercer l’été qui meurt dans nos coeurs indolents.
Nous marcherons parmi les muettes allées ;
Et cet amer parfum qu’ont les herbes foulées,
Et ce silence, et ce grand charme langoureux
Que verse en nous l’automne exquis et douloureux
Et qui sort des jardins, des bois, des eaux, des arbres
Et des parterres nus où grelottent les marbres,
Baignera doucement notre âme tout un jour,
Comme un mouchoir ancien qui sent encor l’amour.

Albert Samain, Le chariot d’or

.
 

L’automne.

L'automne. dans POESIES :  L'AUTOMNE. 090929082804736714

Les vendanges.

grappe de raisin

Quand l’automne arrive,

Les vendanges s’organisent,

Les grappes sont ramassées,

Sur les ceps le long des rangées,

Et c’est la grande farandole,

La symphonie viticole,

La troupe porte le raisin,

Qui est le prélude du vin,

Puis il sera mis dans le pressoir,

Et son jus coulera tout noir,

Pour produire le meilleur vin,

Que vous pourrez boire demain.

Claire.

.
 

l’automne.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

La fin de l’automne.

l'automne. dans POESIES :  L'AUTOMNE. yq2dkovq

En ce jour d’automne ,

Le carillon résonne,

Et le soleil encore nous envoie,

Quelques rayons maladroits,

L’hiver arrive à grands pas,

Et sonne déjà le glas,

En jetant par moment du ciel,

Des flocons de neige qui font merveille,

Le sapin de Noël a été installé,

Dans la maison et allumé,

Il brille de toutes les couleurs,

Par ses lumières qui clignotent en coeur,

Le Père Noël est déjà prêt,

Pour descendre par la cheminée lest,

Apporter tous ses câdeaux,

Aux enfants qui les trouveront beaux,

Et qui en oublieront,

Les autres jouets qu’ils ont dans la maison.

Claire.

 

.
 

Femme d’automne.

 fée d'automne

L’automne, souvenir…

Femme d'automne. dans POESIES :  L'AUTOMNE. yq2dkovq

L’été a laissé place à l’automne,

Qui s’est installé monotone,

Les arbres sont devenus des ombres,

Ils tendent leurs bras vers le ciel en nombre,

Leurs feuilles sont tombées,

Et maintenant dénudés,

Ils semblent faire une prière,

Pour que cette saison s’achève, 

Heureusement bientôt l’hiver s’installera,

Et bien sûr, il nous rappellera,

Notre enfance dans la neige,

Immaculée venant d’apparaître,

Et recouvrir de son manteau blanc,

Le sol, quoi de plus charmant,

Que de construire un bonhomme de neige,

Qui faisait partie des grands stratèges,

Puis descendre les pentes sur une luge,

Et puis trouver des subterfuges,

Pour rentrer à la maison tout détendu,

Et boire un chocolat chaud bienvenu.

Claire.

.
 

L’automne.

05149ysn.gif

C’est l’automne petit merle !

 Turdus merula, mâle

Dans le jardin,

Est arrivé ce matin,

Un merle qui sautille,

En faisant des quadrilles,

Avec d’autres oiseaux,

Qui dansent comme des tourtereaux,

Et il a repéré une pomme,

Qui est tombée en somme,

Du pommier maintenant dénudé,

De toutes ses feuilles qui sont tombées,

Et de son bec il pique allègrement,

Sans s’arrêter et suffisamment,

Pour goûter sa chair juteuse,

Qu’il trouve bien sûr délicieuse,

Et il surveille les alentours,

De son oeil vif et il parcourt,

Un espace restreint,

Qui le ramène à son festin.

Claire.

.
 

L’automne à la fenêtre.

Parure_d_automne

L’automne à la fenêtre.

L'automne à la fenêtre. dans POESIES :  L'AUTOMNE. yq2dkovq

En regardant par la fenêtre,

Il me semble voir un tableau de maître,

Les arbres se sont parés de couleurs rousses,

Et les maisons au loin poussent,

Sur les hauteurs tout à l’entour,

Me laissant une nostalgie d’amour;

Puis je pense à toi en rêvant,

A tous ces délicieux moments,

Où fin septembre nous nous retrouvions,

En faisant fi des saisons,

Le froid n’avait sur nous aucune prise,

Et l’humidité de l’automne aussi,

Seule ta présence me réchauffait,

Et me faisait oublier le vent mauvais,

Qui prépare l’arrivée de l’hiver,

Avec la neige qui vient y voltiger.

Claire.

 

.
 

L’automne.

voir l'image en taille réelle

Cueillette des châtaignes en automne.

L'automne. dans POESIES :  L'AUTOMNE. yq2dkovq

Un panier d’osier à la main,

Me voilà partie de bon matin,

Chercher des châtaignes dans le bois,

Situé près de chez moi,

Et après une courte marche,

Je cherche sous les feuilles où se cachent,

Les bogues qui se sont entrouvertes,

Sous les feuilles discrètes,

Avec un bâton il faut les remuer,

Pour pouvoir les isoler,

Et enfin les ramasser,

Pour après les emmener,

Puis mon panier à moitié rempli,

Je suis reparti,

En pensant au délicieux repas,

Qui bientôt arrivera,

Dans une poêle avec des trous,

Elles grilleront tout doux,

Dans le feu de la cheminée,

Durant une partie de la soirée,

Et je pourrai dans la maison sentir l’odeur,

Des marchands de marrons en plein labeur…

Claire.

 

.
 

L’automne.

Upload images

L’automne dans le jardin.

L'automne. dans POESIES :  L'AUTOMNE. 090929082329779215

En ce jour d’automne,

Tout est monotone,

Les arbres ont quitté leur chevelure rousse,

Et les branches sans pousse,

Se tendent vers le ciel,

Où quelques rayons de soleil,

Arrive encore à percer,

Tous ces nuages gris à déplacer,

Par le vent qui amène la pluie,

Et apporte la monotonie;

Derrière l’hiver nous guette,

De ses journées funestes,

Où le froid envahira,

La nature et transpercera,

Nos corps pourtant bien emmitoufflés,

Pour lutter contre les gelées,

Dans la maison nous nous réchaufferons,

Et nous écoûterons,

Le feu crêpiter dans la cheminée,

En rentrant à la fin d’une journée,

De travail dûrement accomplie,

Et puis devant assoupie,

Par sa chaleur bienfaisante,

Nous regagnerons notre chambre,

Pour trouver un sommeil réparateur,

Et partir dans des rêves enchanteurs…

Claire.

.
 
12
  • Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • mai 2018
    L Ma Me J V S D
    « avr    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Auteur:

    chantalflury


Processus: le blog |
Plum'Arts |
peinturesmaryse2009 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | l'art et l'esprit du thé
| ARTINE
| yenle