Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



L’été.

L'été. dans POESIES : L'ETE 59284_270282469773951_1452188581_n

.
 

L’automne.

10865027_835735366523708_467785325_n

L’automne.

Les arbres allongés,

Se sont parés,

De dorés,

Je suis charmée…

Hélas les feuilles vont tomber,

Et les dénuder…

Mais le printemps arrivera,

Et à nouveau les parera,

La nature est éternelle,

Et bien vite nous émerveille.

Claire.

.
 

Le printemps.

090325082024263062

 

Le printemps tant attendu,

Montre bientôt sa venue,

Déjà les oiseaux chantent,

A l’hiver font la révérence,

Ils cherchent à faire un nid,

Pour y élever leurs petits,

En concert ils sifflent,

Dans le jardin mirifique.

Claire.

.
 

Arbres sous la neige.

voir l'image en taille réelle

.
 

Enfants sur la neige.

10613064_591760900959438_4982634101581818845_n

.
 

La neige de l’hiver.

voir l'image en taille réelle

.
 

L’été.

1240163_504428619651326_1852179337_n

 

L’été.

Lorsque l’été arrive,

Les vacances approchent,

Il faut faire les valises,

Et c’est la bousculade,

Le réveil a sonné,

Et il faut se lever,

Pour partir en voiture,

Loin des vicissitudes,

Tenues décontractées,

Repos bien mérité !

Claire.

.
 

Le printemps.

988406_308534352604950_1109596596_n

Au printemps.

La végétation pousse,

Dans l’eau les poissons se trémoussent,

Tous émerveillés,

Par la nature éveillée.

Claire.

.
 

Effeuillons la marguerite.

1460305_385410048261192_1269222475_n

 

Effeuillons la marguerite !

Je t’aime,

Tout un poème,

Un peu,

Trop peu,

Beaucoup,

C’est nous,

Passionnément,

Pas étonnant,

A la folie,

C’est ça la vie,

Pas du tout,

Un point c’est tout !

Claire.

.
 

Image de fin d’automne.

182389_230625097107604_1192116160_n

 

Automne

Dans le brouillard s’en vont un paysan cagneux
Et son boeuf lentement dans le brouillard d’automne
Qui cache les hameaux pauvres et vergogneux

Et s’en allant là-bas le paysan chantonne
Une chanson d’amour et d’infidélité
Qui parle d’une bague et d’un coeur que l’on brise

Oh! l’automne l’automne a fait mourir l’été
Dans le brouillard s’en vont deux silhouettes grises

Guillaume Apollinaire, Alcools, 1913

.
 
12345...8
  • Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • février 2018
    L Ma Me J V S D
    « jan    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728  
  • Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Auteur:

    chantalflury


Processus: le blog |
Plum'Arts |
peinturesmaryse2009 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | l'art et l'esprit du thé
| ARTINE
| yenle